Descendre au Jardin des Bardot...

A Marcillac-la-Croisille en Corrèze, un grand lac invite aux activités nautiques, à la baignade, aux promenades, des bois invitent aux randonnées, à la cueillette des champignons, à l'écoute du brame des cerfs et les gorges sauvages et boisées de la rivière Dordogne invitent aux balades. Une de ces balades mène au jardin des Bardots. Il suffit de suivre les panneaux indicateurs, de passer le village de Nougein sans oublier de s'y arrêter pour visiter l'église et commencer à admirer les paysages. Et toujours en suivant les panneaux, on gagne le Roc du Busatier. Un endroit "fort" en émotion, la vue est grandiose, une stèle remémore l'Histoire. Le granit. Les châtaigniers. La résistance. et en bas la même baladine, la Dordogne.On continue de descendre et le premier séchadour -séchoir à châtaignes- indique la direction.
Allons-y...accompagnés des photos de Bernard LAGORCE et de Dominique ALLAIRE.

 

Photos Bernard LAGORCE :

 

On part d'un séchadour (séchoir à châtaignes) restauré, on emprunte un chemin caillouteux...

1 sechadour restaure 22 en descendant vers le jardin 1                               

  La lande et les bruyères nous accueillent....

3 la lande et les bruyeres 1

On commence à apercevoir la rivière dite Espérance,  la Dordogne.

4 on decouvre la dordogne 1

Un beau siège de granit, le fauteuil du Diable, aujourd'hui appelé le fauteuil de Dieu, nous gâte d'une vue magnifique

5 le fauteuil du diable 1 6 en face du fauteuil du diable

De belles bruyères nous en mettent plein la vue et la "vraie" descente commence. Imaginez quand chaque jour Joseph et Maria faisaient le même chemin et il fallait remonter aussi...

7 lande et bruyeres toujours la 18 descendre et remonter le lot quotidien de joseph et maria 1

Mais elle est toujours là, à nous réconforter... Un peu plus bas des vestiges de séchadours. Pas moins de 24 séchoirs s'étalaient sur ces pentes.

9 elle nous accompagne10 les vestiges d un sechadour

On rencontre aussi de "sacrés" phénomènes ! Et on l'admire encore et encore !

11 rencontre avec de sacrees limaces12 la dordogne nous encourage

Nous sommes presque arrivés...

L'hiver, la vue, les montagnes sont toujours et encore très très accueillantes

14 l hiver la vue est encore plus grandiose

Il y a un autre chemin pour gagner le jardin des Bardot. C'est sans doute celui qu'empruntaient Joseph et Maria. De l'eau, du granit, quelques arbres et un endroit "merveilleux". L'eau serpentine se fraye un chemin pour rejoindre la belle Dordogne.

I eau granit et arbres pour un limousin merveilleuxIi eau serpentine

Le ruisseau prend des forces et de la vigueur. Et quelques vestiges. Ici un lavoir...

Iii ruisseauIv les vestiges d un lavoir

Et là, celui d'un séchadour. Pour arriver et contempler le même spectacle...avant d'arriver "en bas"

V les vestiges d un sechoirLa dordogne 1

 Photos Dominique ALLAIRE :

Avant d'arriver, le vestige d'un séchoir, puis...le jardin...

0 avant d arriver le vestige d un sechoir1 en arrivant au jardin

Du temps de Joseph et Maria, il n'y avait pas tant d'arbre, seuls quelques chênes, châtaigniers et les fruitiers qu'ils avaient plantés. Aujourd'hui les fruitiers "replantés" doivent être protégés des chevreuils et autres cervidés qui en raffolent...

2 du temps de joseph et maria il n y avait pas tous ces arbres3 les fruitiers doivent etre proteges car les chevreuils et autres cervides les adorent

Aujourd'hui, les arbres ont repoussé de manière anarchique et le conseil municipal de Marcillac-la-Croisille s'affaire à revaloriser le site en restructurant le jardin comme au temps de Joseph et Maria. Débroussailler, replanter, rebâtir les murets qui soutiennent les terrasses...

4 les arbres ont repousse5 des murets qui soutiennent les terrasses

Passer d'une terrasse à l'autre. Et le fameux garde-manger !

6 passer d une terrasse a une autre7 le garde manger

Les treilles sont toujours là. Et toujours des murets, des terrasses et la végétation qui reprend ses droits...

8 les treilles sont toujours la9 murets terrasses et la vegetation qui reprend ses droits

Un banc qui invite à la rêverie...Du temps de Joseph et Maria, il n'y avait pas tant d'arbre mais on imagine la rivière Dordogne qui se balade en contrebas.

10 un banc qui invite a la reverie11 du temps de joseph et maria il n y avait pas tous ces arbres suite

Quelques mètres plus loin et toujours et encore, cette vue imprenable qui fait rêver...

12 et toujours cette vue imprenable

Mais ce jardin, il a fallu le bâtir. Joseph et Maria l'ont imaginé, élaboré, planifié et créé. Avec détermination et courage, ils ont creusé, manier pierres et truelles, planté, etc. Ils ont ensuite « partagé » ce jardin avec les autres et fait « guinguette ».  Le jardin des Bardot fut un havre de paix et de libertés mais aussi un lieu de cultures -agricole et intellectuelle-, un choix de vie. Un jardin d'Eden ? Un jardin de Cocagne ? Peut-être ? Un écrin pour protéger leur amour et leurs passions ? C'est certain !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                       

                                                           

       

 

            

 

    

Commentaires (3)

1. Bonnet 2015-09-03

Bonjour,

Merci pour votre réponse. Ok pour la visite contée de samedi, je serai avec deux amies.

2. reginerossilagorce (site web) 2015-09-02

Bonjour, ENFIN et DEPUIS PEU un rai panneau "le JARDIN de BARDOT" indique le chemin à partir du séchoir à châtaignes et un autre en bas pour ne pas manquer le chemin !
Il faudra que vous y retourniez d'ailleurs, il y a une balade contée au Jardin des Bardot ce samedi 05/09/2015 (RDV 14 h place de la mairie de MARCILLAC le CROISLLE)
A bientôt de vous y rencontrer. Amicalement, régine

3. Bonnet 2015-07-27

Très belle promenade, dommage qu'il ne soit pas précisé que le chemin pour arriver au jardin est difficile et qu'il serait IMPERATIF d'avoir de bonnes chaussures!!!!
D'autre par, un panneau à l'entrée du sentier indique " 45 mn AR". En réalité il faut bien 45 minutes à l'aller et encore plus au retour pour gravir ce chemin escarpé.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site