Les ROSES qui embaument et embellissent la cuisine…

A portée de main, elles font une cuisine tout en...rose !

rosiers-de-mon-jardin-2.jpg

Le 3 juin 2010

Les ROSES qui embaument et embellissent la cuisine…
            Elles embellissent nos jardins, les parfument subtilement, intensément, régalent nos yeux de couleurs poudroyantes, ardentes.

Rouges, beiges, blanches, jaunes, orangées, bayadères, roses,…Les ROSES sont prêtes à ravir nos yeux, nos nez mais aussi…nos papilles.
Cette précieuse rose vient de l’églantier. Un églantier présent depuis…toujours puisque que la préhistoire l’a fossilisé. Puis cet églantier est devenu rosier. Un rosier cultivé depuis l’antiquité dans le monde arabe et sur le pourtour méditerranéen. Ce rosier revêtait déjà une importance extrême. Déjà, on admirait sa beauté. Déjà les femmes prisaient son parfum. Puis les Romains le menèrent jusqu’en Gaule. Là encore, il devint incontournable. Si incontournable qu’il figure dans le Capitulaire de Villis.

Cette simple fleur d’églantier, devenue rose, continua son chemin, fit naître des passions, dévergonda les expériences pour enfin donner des multitudes de nouvelles variétés.
La première à connaître un succès fou, fut la rose de Provins. Une rose rapportée de Terre Sainte par le Comte de Champagne dans sa ville de Provins (Seine et Marne). Une rose encore presque sauvage, au parfum délicat, une rose qui accentua la renommée de Provins. Cette rose est aussi appelée « rose des apothicaires », ils en firent un hydrolat (eau florale), un miellat de roses, un confit de pétales de roses, un vinaigre de rose, des douceurs à la rose.
Aujourd’hui, les roses sont partout. Toutes plus belles les unes que les autres. Mais…si toutes régalent nos yeux, si presque toutes régalent nos nez, seules quelques unes régalent nos papilles.
            En Limousin, j’ai rencontré une petite rose bayadère, d’un blanc de nacre et d’un rose intense, la rose de Saint Jean. Une rose au parfum capiteux et délicat à la fois. Une rose exceptionnelle en cuisine, car son parfum résiste à la cuisson. Une belle rencontre que celle-là !

Avec cette petite rose, j’ai préparé un confit de pétales de roses, un gâteau à la rose et un vinaigre de rose (voir dans les recettes).

Si petite et si merveilleuse à la fois…
            A vous d’essayer avec la petite rose de Saint Jean, la rose de Provins, la rose de Damas, la rose parfumée de votre jardin –ou celui de votre voisin- ou pourquoi pas, avec la rose de l’églantier…
Délicieusement vôtre, régine.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site