Des SOUPES, des SOUPES et encore des SOUPES !

Elles nous réconfortent depuis toujours et sont encore là...

Des SOUPES, des SOUPES et encore des SOUPES !

En ce moment elles font beaucoup parler d’elles et je ne vais pas m’en plaindre puisque je leur ai consacré 2 livres rien que pour elles et que je leur fais aussi une belle place dans mes autres livres ! Comme pour nous rassurer durant cette période difficile, les soupes sont partout et très à la mode. Ceux qui me connaissent savent que je n’aime pas ces effets de mode surtout en cuisine mais je fais confiance à la soupe.

Premier acte culinaire de l’Homme après qu’il ait inventé le feu, elle dure et perdure depuis lors. Indispensable au monde paysan, la soupe représente à elle toute seule un repas complet. Universelle –c’est vrai elle fait partie de patrimoine culinaire de tous les pays du monde entier-, elle a longtemps été prescrite par des médecins. Elle nous réchauffe, nous réconforte, nous soigne,…

Bien sur, au cours des siècles, à certaines périodes, nous avons voulu nous en départir : manger de la soupe était rustique voir archaïque ! Mais ses bienfaits, ses vertus et ses parfums ont pris le dessus sur ces critiques et elle est revenue sur les tables et notamment celles des plus nantis sous les noms de Consommés, Veloutés, Crèmes, Potages,…

Et voyez elle est encore là aujourd’hui et même bien là puisque des bars lui sont consacrés !

Quant à moi, j’aimerai qu’on l’aime encore plus pour ses bienfaits et parce qu’elle résume à elle toute seule, l’identité d’un territoire. Cette soupe ou plutôt ces soupes, je les aime et d’ailleurs ce n’est pas pour rien que je leur ai consacré 2 livres (voir dans mes livres).
En ce moment beaucoup de manifestations autour de la soupe. Avec grand plaisir, j’ai participé à quelques-unes.

La FÊTE de la SOUPE à ARGENTAT, dans les rues d’Argentat une ambiance magique –une ambiance de soupes !- avec la participation de pas moins de 45 soupiers qui s’exposaient aux tests des gouteurs. Cela allait des soupes « classiques » aux soupes « particulières » comme cette soupe panais, litchis, noix de coco.  Des animations, théâtre, musique, film (« Un jardin à tout prix » projeté à la librairie « l’Aire libre » et un temps clément pour couronner le tout. Quant à moi, j’ai animé une causerie sur les « soupes du monde » à la librairie de Marie (« l’aire libre ») et pour l’occasion, j’avais fait 2 soupes : une soupe persane et une soupe péruvienne (voir dans « soupes »).

causerie-et-degustations-de-soupe-chez-marie-libraire-a-argentat-1.jpg

« SOUPES et MOUTARDES, deux alliés » à la boutique de la Distillerie des Terres Rouges de BRIVE la GAILLARDE. Grace aux moutardes aromatisées des terres Rouges -qu’en cuisine j’ai définitivement baptisées « Aides culinaires »-, j’ai transformé des soupes basiques voir « fadasses » en soupes gouteuses et généreuses. Enfin pas toutes parce que j’ai fait « attacher » la soupe de courgettes ! J’avais prévu d’en allier le tiers avec la moutarde aux noix, un second tiers avec celle à l’absinthe et le dernier tiers avec celle à l’estragon. Au bout du compte ces préparations n’ont été que virtuelles !

J’avais préparé une soupe de citrouille absolument insipide avant d’en marier un tiers avec la nouvelle moutarde aux châtaignes, un second tiers avec la nouvelle moutarde aux figues et le denier tiers avec la moutarde aux cèpes. Ma troisième soupe de la soirée était une soupe de carapaces de crevettes aux lentilles corail. Soupe monotone avant de la transformer avec les moutardes. J’ai allié la moitié de la soupe avec la moutarde aux herbes de Provence et la seconde moitié avec la moutarde à l’estragon (voir toutes ces recettes dans « Moutardes des Terres Rouges » et/ou dans « Soupes »).

soupes-et-moutardes-2-alliees.jpg

            CAUSERIE « Les SOUPES et leur HISTOIRE » à la librairie « La PETITE MARCHANDE d’HISTOIRES » à UZERCHE où pour l’occasion j’avais fait trois soupes. Deux soupes chaudes : une soupe de lentilles vertes du Puy à l’ail et une soupe de potiron au pain aux épices (recettes extraites de mon dernier livre « Mes p’tites folies de soupes »). Une soupe dessert froide de rhubarbe aux pommes (voir dans « Soupes », « desserts » et/ou « fruits »).
Vous l’aurez compris, je voue une véritable passion pour les soupes et j’espère que vous la partagerez un peu ?

Pour la FÊTE de la CHÂTAIGNE de BEYNAT, je n’ai pas fait de soupe mais je vous propose tout de même des soupe dessert chaude de châtaignes aux pommes !
Délicieusement Vôtre, régine

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site