Des jeunes, un jardin, un goûter...

Une visite …sans voix !

un-gouter-sous-le-tilleul.jpgDes jeunes, un jardin, un goûter...

Ils étaient douze jeunes adolescents et deux accompagnateurs, venus de l’accueil de loisirs de Darnetz et du M.L.A.P.  d’Egletons, pour me rencontrer afin que je leur parle de mon travail de cuisinière et d’auteur de livres de cuisine. Ces jeunes et leurs animateurs ont pour projet de faire un film/portraits de personnes. Pour illustrer mes propos, j’avais prévu de faire le tour du jardin avec eux, de leur monter et de leur raconter ce que j’y cueillais pour cuisiner et bien entendu de leur faire goûter des petites recettes.

Assise dans un fauteuil sous le tilleul/parasol, je les entendais venir et parler du bout de la rue. Enfin, ils stoppèrent devant le portillon. Puis silence. Plus de voix !

Je posais des questions. Pas de réponse. Ils regardaient. Ne parlaient pas.
Nous avons tout de même commencé la promenade dans le jardin de Bernard -un magnifique jardin dont je profite merveilleusement puisque Bernard est mon époux !

Les roses ont ouvert la promenade. Pas bien difficile puisque des roses, il y en a partout. Des Pierre de Ronsard, des Ghislaine de Féligonde, des Colette, etc…Mais celles qui nous intéressèrent le plus, furent les roses de Saint-Jean. Rappelez-vous ces petites roses que j’affectionne tant en cuisine ! Leur parfum a enchanté les enfants. Toujours en silence ou presque.

Le poivrier de Sichuan a véritablement séduit tout le monde. C’est sur, il est magnifique. Tout en feuilles luisantes et en fleurs parfumées. J’avais sorti ce qui restait de la récolte de graines de poivre de l’an passé ainsi les enfants ont pu voir, sentir, goûter tout l’itinéraire du poivre. Le poivrier a délié les langues et les enfants ont commenté (enfin !) à parler. poivre-de-sichuan-dans-tous-ses-etats.jpg
La visite a continué. A la « queue leu leu », sans bousculade, nous avons voyagé parmi les fleurs et plantes, parmi les couleurs, parmi les parfums. Je ne vous parlerai ici que des « comestibles », celles que je « vole » régulièrement dès que Bernard a le dos tourné ! Les coquelicots –excellents en salade, en confits. Les herbes aromatiques –sarriette, aneth, thym, serpolet, sauge,…Les oseilles, orties, « pipoule » ou pourpier, les fraises des bois, les myrtillers, les figuiers (pas encore en fleurs), le potager bien sur, les hémérocalles.
belles-et-delicieuses-hemerocalles.jpgJustement, attardons-nous sur les hémérocalles ou lys d’un jour appelées ainsi car chaque fleur ne vit qu’une journée ! Des feuilles allongées qui ressemblent à de grandes herbes (tout à fait différentes de celles du lys). Des fleurs de couleur et de forme variées. Des jaunes, orangés (les plus communes), des roses, des pourpres, des blanches, des pétales simples et effilées (les plus communes), des pétales doubles et plus épaisses,…Une quarantaine de variétés. Mais la plus goûteuse est la…plus commune. Celle qui envahit les parterres, qui prolifère, qui fleurit, refleurit et fleurit encore. Pourquoi s’en priverait-on ? En plus, elle est absolument délicieuse et elle égaye de ses couleurs éclatantes un plat en un rien de temps. Je vous livre plus bas la recette des hémérocalles farcies au fromage frais, une recette terriblement facile à réaliser qui « épatera » les invités et le vinaigre de cidre aux fleurs d’hémérocalles. Les paroles de fleurs farcies ont littéralement « cloué le bec » aux enfants. Ils n’y croyaient pas.vinaigres-de-cidre-aux-fleurs-d-hemerocalles-et-de-celeri.jpg

La visite a continué parmi les sentiers du jardin saluant « La dame au chat », « Rotunda », la colonie d’escargots menée par « L’escargot qui a mangé trop de salade » pour arriver au tilleul/parasol qui abrite tables, chaises, fauteuils et lits (pour des siestes parfumées). Un goûter fait de crêpes aux pétales de roses, de tartines de fromage blanc aux herbes aromatiques et d’un sirop aux trois fruits rouges nous y attendait. Toujours peu de parole ce qui m’inquiétait fortement mais aux dires des animateurs, ce jardin aurait fait plus que de les enchanter : le jardin de Bernard a  de la sagesse à le découvrir, à l’admirer et à le…goûter. Merci à Bernard et merci à ces douze jeunes adolescents et aux animateurs. Cette visite m’a véritablement réjouie.

A bientôt, délicieusement Vôtre, régine.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site